nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image

Le Pérou Antique

Histoire du Pérou

Connu comme le cœur de l’Empire Inca, le Pérou a aussi été le foyer de nombreuses cultures apparues avant les Incas. Bien que les chasseurs-cueilleurs vivaient déjà au Pérou 8000 ans avant J.-C., il n’existe que peu de preuves de sociétés organisées datant d’avant 2500 J.-C. Un changement de climat dans les régions côtières aurait motivé les premiers habitants du Pérou à avancer vers les vallées fertiles des fleuves intérieurs.
Durant les 1500 ans suivants, la civilisation péruvienne se transforma en une série de "cultures pré-incas" organisées. Parmi les plus importantes, il y avait :

  • Sur la côte : les Paracas, les Nazca et les Chimú
  • En montagne : les Chavín et les Tiahuanaco

Paracas

La culture Paracas (600 avant J.-C. – 200 après J.-C.)  s’est développée sur la péninsule de Paracas, connue aujourd’hui comme le département d’Ica.

Leurs connaissances en médecine étaient très avancées, comme le laisse suggérer les restes des interventions chirurgicales sur le cerveau (trépanation de crânes). Les corps étaient placés dans une grande nécropole souterraine où les momies étaient habillées avec de luxueux vêtements et manteaux. Les corps furent très bien conservés grâce à certaines conditions spécifiques (notamment le sable présent dans la zone), en plus de la technique de la trépanation de crânes. En premier lieu, les momies ont été trouvées dans des tombes collectives qui avaient des formes de cavernes. D’autres momies découvertes ensuite furent simplement enterrées dans le sol.

Les Paracas étaient aussi maîtres dans l’art du textile. Ils sont en effet considérés comme les plus talentueux pour la production de textiles parmi toutes les cultures antiques péruviennes. Ils utilisèrent de la laine de vigogne et du coton de couleurs variées. Les thèmes les plus fréquents se référaient aux animaux, incorporant des dessins anthropomorphes et géométriques.

L’art de la céramique a été influencé par la culture Chavín et se basait sur des formes simples, avec de nombreuses couleurs et illustrations, ainsi que des dessins similaires à ceux de la culture Nazca. Leurs céramiques étaient faites sans moule et elles étaient cuites dans des fours clos.

Leur économie se basait sur l’agriculture et la pêche. Ils excellaient dans les activités agraires et dans l’usage intelligent de l’irrigation (aqueducs) dans les régions désertiques, améliorés par des canaux artificiels et l’utilisation de guano comme fertilisant.

Nazca

Berceau de la plus grande civilisation du Pérou antique, la culture Nazca s’est épanouie de 100 à 600 après J.-C. près de la côte désertique du sud du Pérou, dans les vallées de Chincha, de Pisco, d’Ica et de Nazca. Après avoir été fortement influencée par la culture Paracas, la culture Nazca a produit une grande variété d’artisanats et de technologies, comme des céramiques, des textiles et des géoglyphes appelés les " Lignes de Nazca". Ils ont eux aussi construit un impressionnant système d’aqueducs souterrains.

La culture Nazca se caractérise par ses magnifiques céramiques polychromes peintes avec un minimum de 15 couleurs différentes. Les Nazca sont aussi connus pour leurs textiles complexes, réalisés en majorité par les femmes dans leur habitation à partir du coton filé et de la laine.

Les impressionnants géoglyphes de Nazca ou "Lignes de Nazca" constituent la meilleure expression culturelle de cette civilisation. Ces formes géométriques géantes représentant des animaux (certains plus grands qu’un stade de foot) sont réalisées sur le sol du désert sur le plateau de Nazca. Du fait de la très simple construction des géoglyphes, des pluies régulières auraient facilement pu éroder les dessins, mais l’environnement désertique a permis de préserver ces lignes depuis plusieurs centaines d’années.

Les Nazca avaient un grand sens du design urbain. Leur principal centre culturel était la citadelle de Cahuachi, construite en adobe (briques faites d’argile), et qui compte des pyramides cérémonielles.

Chimu

Entre 1200 et 1465 après J.-C., la culture Chimú s’est développée dans les vallées de Chicama, Moche et Virú. Les Chimú étendirent leur contrôle jusqu’au département de Piura, au nord, tandis qu’au sud il allait jusqu’à la Vallée de Carabayllo, près de Lima (vallée de Rímac). La capitale était à Chan Chan (à 5 km de Trujillo). Ils parlaient la langue Muchic et adoraient le dieu Naylamp.

Les Chimú sont considérés comme les meilleurs orfèvres pré-incas. Ils utilisèrent des techniques très sophistiquées, comme la lamination, les moules, le martèlement, la soudure, la gravure, entre autres. Les meilleurs exemples de ces techniques avancées peuvent être appréciés avec les masques, les diadèmes ou les couronnes royales, les pendentifs, les anneaux et les couteaux cérémoniels qui sont présentés au musée "Tumbas Reales de Sipán" à Lambayeque (au nord-ouest du Pérou).

En construction, les Chimú employaient de l’adobe (briques faites d’argile) pour leurs édifices, forteresses et temples. Entre les nombreux chefs-œuvre, on peut admirer la citadelle de Chan Chan et Paramonga. La technologie hydraulique utilisée incluait l’irrigation, les réservoirs, les canaux et les aqueducs. En céramique, ils utilisaient juste une couleur, le noir et ses nuances, et parfois le marron.

Chavín

La culture Chavín se situe dans le bassin du fleuve Marañón Andino et du "Callejón de Huaylas" aux alentours de 1500 avant J.-C. à 300 avant J.-C. C’est la plus ancienne culture pré-inca.

Au commencement de cette culture, les Chavín étaient principalement des chasseurs et des cueilleurs. La zone se convertit pourtant finalement en un centre urbain. Ils développèrent leurs méthodes agricoles, leurs élevages de bétail, pratiquèrent la métallurgie, maîtrisèrent les techniques de fabrication de textiles, commencèrent la pratique de rituels religieux et se convertirent en valeureux guerriers.

La culture Chavín a atteint un niveau impressionnant en architecture, employant des innovations complexes dans le domaine pour s’adapter à l’environnement extrême des hauteurs du Pérou. Son excellente technique de taille de pierre culmina en construisant d’impressionnants temples, visibles dans le principal centre culturel, à Chavín de Huantar, qui est aussi le site archéologique de Chavín. Le site se compose de nombreux temples de pierre et de douzaines de sculptures en pierre. La sculpture des célèbres lances (couteaux cérémoniels de grande taille) comme la "Estela de Raimondi" et le "Lanzón Monolítico" se trouvent dans le temple de Chavín de Huantar. Les historiens ont signalé qu’il existe une certaine similitude avec ceux découverts en Polynésie et aux  Iles de Pâques (Chili).
Chavín de Huantar a été décrit pour la première fois par un chroniqueur espagnol en 1521. Ce site et d’autres de la culture Chavín furent étudiés par Julio C. Tello, entre 1919 et 1941; les  études les plus récentes ont été réalisées par Luis Lumbrera et Richard Burger.

Tiahuanaco

La culture Tiahuanaco est une culture pré-inca qui s’est développée entre 400 avant J.-C. et 120 après J.-C. Les Tiahuanaco habitèrent le plateau de Collao (une région qui entoure le Lac Titicaca), et leur domaine s’est étendu jusqu’à ce qui est aujourd’hui la région d’Arequipa, jusqu’à la côte nord du Chili et sur une grande partie de la Bolivie. Son influence culturelle a aussi atteint la côte et la partie nord des Andes du Pérou actuel. Son centre culturel se trouve à la citadelle de Tiahuanaco située aujourd’hui en Bolivie, à seulement quelques heures en auto de La Paz.
Les hommes Tiahuanaco se dédiaient à l’agriculture (à la culture de la pomme de terre et du quinoa), à l’élevage des lamas, des alpagas et à la pêche au Lac Titicaca.
Ils développèrent un type de céramiques multicolores et artistiques, avec des dessins géométriques comme décorations. Le style de leurs sculptures était aussi distinct, avec la représentation de divinités anthropomorphes, utilisant les caractéristiques des félins, des serpents et des faucons. Certaines de ces sculptures atteignaient sept mètres de haut.

La Citadelle de Tiahuanaco

La citadelle de Tiahuanaco est une cité pré-inca située à 21 km au sud-est du Lac Titicaca, en territoire bolivien. Le principal centre culturel se caractérise par ses constructions de pierre à grande échelle : la forteresse d’Acapana, le palais de Calasasaya et la "Porte du Soleil".

Find us on

We are part of