nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image nivo slider image

Le voyage au Machu Picchu et l’expérience Inca à Cusco

Les voyageurs viennent au Pérou pour de nombreuses raisons, mais le site qui domine toutes les listes des indispensables à voir est le Machu Picchu. Même si comme moi, vous êtes un voyageur qui privilégie les destinations hors des sentiers battus et que vous préférez éviter les coins touristiques, la Mystérieuse Cité Perdue des Incas reste incroyable ! Ignorez donc la foule, la queue, le train et le prix d’entrée et incluez cette merveille du monde dans votre itinéraire.

Un voyage au Machu Picchu ne débute pas à la porte d’entrée au-dessus d’Aguas Calientes. Envisagez cela plutôt comme une expérience Inca, commençant à Cusco, une ville de haute altitude loin dans les Andes. C’était la capitale de l’Empire Inca et c’est aujourd’hui une cité vibrante, où vous pourrez suivre le parcours des Incas jusqu’à la conquête espagnole. J’ai passé plusieurs jours à explorer les ruines à l’intérieur et en dehors de la ville, testé les merveilleux « tamales » sucrés et réalisé des achats dans le magnifique marché local et dans les boutiques d’artisanat. Afin de s’acclimater à l’altitude, j’ai débuté cette première journée très tranquillement, le souffle un peu coupé par l’altitude. Heureusement, je suis une fervente buveuse d’infusion de coca pour combattre le mal d’altitude.

La visite du Temple du Soleil était pour moi une expérience troublante, car elle nous montre comment une civilisation avait pu dominer et effacer l’existence d’une autre civilisation moins puissante : les espagnols détruisirent en effet le fameux Temple Inca et y construisirent leur cathédrale juste au-dessus.

J’ai aussi visité Sacsayhuaman à une courte distance de Cusco, parfaite introduction pour la future visite du Machu Picchu. C’est une merveille d’ingénierie guerrière et j’ai aimé m’éloigner de la frénésie de la ville en visitant ce grand site rural. J’ai fait une excursion d’une demi-journée aux Saline de Maras composées d’une multitude de piscines de sel, à la fois anciennes et impressionnantes. Puis j’ai visité Moray, un ingénieux et antique site agricole Inca destiné à tester les cultures. Je suis aussi allé à Tipon lors de mon retour à Cusco et j’ai testé les chicharrones dans un fameux restaurant donnant sur la rue.

Il y a de nombreux musées à Cusco, mais mon préféré, c’est le Musée du Pisco, pas réellement un musée en tant que tel, mais plutôt un excellent bar à Pisco, où le serveur m’enseigna tout ce que je souhaitais savoir sur ce célèbre alcool péruvien. En réalité, comme réel musée et peu visité, il y a le Musée des Plantes Sacrées, Magiques et Médicinales : un charmant édifice avec un grand exposé sur l’histoire et les utilisations de la coca. J’y ai découvert de nombreuses choses sur le Coca Cola que je ne connaissais pas : par exemple, saviez-vous que la forme des bouteilles de Coca Cola est inspirée de la graine de coca et que les couleurs du logo sont issues des couleurs du drapeau péruvien ? Une dégustation gratuite de thé dans le tranquille jardin du musée clôtura ma visite.
Si vous le pouvez, prenez un bus pour Ollyantantambo, puis continuez par le train jusqu’à Aguas Calientes. Ollantaytambo fut mon prochain arrêt dans ma découverte de la terre des Incas. Le système de canaux y fut construit par les Incas et de nombreuses maisons et appartements ont été des palais et maisons incas à l’époque. La ville n’est pas très grande, j’ai pu donc me balader dans les étroites ruelles sans me perdre. J’étais chanceuse d’y être à la mi-mai pendant les célébrations du saint patron de la ville : la place principale était remplie de danseurs (tous locaux) et de fanfares vêtues des habits traditionnels. Il y eut aussi une corrida dans l’arène de la ville, qui eut une issue malheureuse pour le taureau car c’était un combat à mort et le taureau ne fut pas le vainqueur !

Puis vint le moment d’aller au Machu Picchu ! Certaines personnes font le trek du Chemin de l’Inca ou du Salkantay, mais ce n’est pas fait pour moi ! J’ai apprécié les fenêtres panoramiques du très cher (même s’il le vaut) train qui traverse la vallée des Incas. J’ai choisi d’arriver à Aguas Calientes l’après-midi et de rester dans ce petit village très animé, écoutant le son du fleuve Urubamba et parlant avec les voyageurs à propos de leur expérience, car je voulais être à l’entrée du site très tôt le matin suivant. Certaines personnes choisissent de monter à pied la colline escarpée qui mène au site, mais j’ai préféré prendre le premier bus aux environs de 6h00.

Oui, c’est vrai, il y a du monde. Mais l’air légèrement frais, la brume, les rayons du soleil et les monuments parfaitement agencés dominant les lieux rendent ce moment magique pendant que le soleil se lève. Il fut facile pour moi de trouver des coins tranquilles pour me laisser « imprégner ». J’ai décidé de faire une visite guidée le matin pour comprendre l’histoire et les constructions, et ensuite de me balader seule l’après-midi. C’était une visite privée et mon guide avait une parfaite connaissance des lieux, je fus très satisfaite de cette visite. J’ai visité les principaux sites et l’après-midi, j’ai pu découvrir des lieux plus tranquilles où j’étais seule et où je pouvais savourer l’atmosphère. J’ai beaucoup aimé toucher les pierres en essayant de « sentir » leur histoire.

Cette nuit, je suis restée à Aguas Calientes et je suis retourné à Cusco le jour suivant, mais de nombreuses personnes optent pour le train de l’après-midi (en ayant réservé bien à l’avance) et sont de retour à Cusco en soirée.
Pour moi, Cusco, Ollantaytambo et le Machu Picchu font tous partie d’une grande aventure dans le monde Inca.

Ellen Ellen

Find us on

We are part of